La chance finit par passer, même pour les casinos suisses

Samedi 31 octobre 2009

A l’été 2008, Jean-Pierre Beuret se laissait submerger par l’amertume. Le président de la Loterie romande (LoRo) avait alors des mots très durs pour dénoncer la «stratégie de l’asphyxie» menée par une administration fédérale décrite comme à la solde des casinos. «Ces attaques pourraient aboutir à la disparition de tout ou partie des activités de la Loterie romande», prévenait l’ancien ministre jurassien.

Un an et demi et une crise financière plus tard, Jean-Pierre Beuret paraît tout ragaillardi. L’initiative fédérale «pour des jeux d’argent au service du bien commun» lancée par la LoRo a recueilli 195 000 signatures début octobre. Ce succès n’est aujourd’hui plus qu’un signal parmi d’autres qui semblent indiquer un retournement de situation en cours à travers toute l’Europe. Les premiers à en souffrir sont les casinos, pris en tenaille entre les sites illégaux de paris en ligne qui redoublent d’arrogance et les loteries nationales dont les discours volontiers protectionnistes trouvent un nouvel écho auprès des gouvernements, soudain moins enclins à partager leurs recettes fiscales avec des opérateurs privés.

Depuis le début des années 2000, le vent de la libéralisation du commerce des biens et des services était venu bousculer ce secteur jusqu’ici protégé par la connivence des Etats, percepteurs des rentes de leurs loteries nationales. La plupart des gouvernements européens ont été amenés à entrouvrir, chacun à leur manière, le marché des jeux d’argent à des opérateurs privés. Ceux qui y rechignaient, à l’image du Portugal, ont été la cible de dizaines de recours lancés par des sociétés européennes de paris en ligne comme Bwin ou Interwetten, détentrices de licences de complaisance à Gibraltar ou à Malte et cotées à la bourse de Vienne. Or leur activisme juridique vient de se retourner contre elles, le 8 septembre dernier, avec un jugement très remarqué de la Cour européenne de justice.

Dans la réédition récente de son livre sur les loteries*, Jean-Pierre Beuret estime que le «cataclysme financier» qui a secoué la planète se retourne aujourd’hui en défaveur des tenants du «tout au marché en matière de jeux d’argent». Selon lui, les «prophètes du libre profit qui plaident en faveur d’une soumission des loteries aux seules règles du marché épousent la philosophie financière qui a conduit le système bancaire mondial à l’implosion».

La pique aurait de quoi faire rugir les gérants de casinos suisses s’ils n’avaient d’autres problèmes bien plus immédiats à régler. L’interdiction de fumer dans les lieux publics menace de faire fondre leurs revenus de 20%, comme le promettent les précédents français et allemand.

C’est le cas du casino de Montreux, qui a vu son chiffre d’affaires se contracter de 15% du jour au lendemain après l’entrée en vigueur de la loi le 15 septembre dernier. Cerise sur le gâteau: le taux d’imposition appliqué aux grands casinos a été revu à la hausse le 1er janvier. Directeur du casino de Montreux, Gilles Meillet n’est pas loin d’invoquer la pitié: «Aucun secteur économique n’a été chargé d’une telle manière en plein retournement de conjoncture.»

*«Le premier mécène romand en péril», Jean-Pierre Beuret, PPUR.

(source : letemps.ch/François Pilet)


#Tags

#LOTERIE ROMANDE #LOTERIES #GOUVERNEMENTS #NATIONALES #OPERATEURS #RETOURNEMENT #MONTREUX #FINANCIERE #SEPTEMBRE



Samedi 18 juin 2022 - L’organisation des loteries et des casinos doit être dépolitisée
Samedi 30 avril 2022 - Avenir Suisse critique le système des casinos et des loteries
Mardi 15 février 2022 - «C'est une première suisse!»: La Loterie Romande et les casinos enterrent la hache de guerre
Lundi 24 janvier 2022 - Six nouveaux millionnaires en Suisse, dont quatre Romands
Lundi 1 novembre 2021 - Pour protéger les accros au Tactilo, deux visions s’affrontent
Jeudi 16 septembre 2021 - La Loterie Romande devra désormais éloigner les joueurs problématiques de ses tactilos
Samedi 4 septembre 2021 - Les accros aux jeux pourraient être bientôt exclus des Tactilos
Lundi 14 mai 2018 - Casinos et loteries pourraient perdre leur jackpot le 10 juin
Lundi 23 avril 2018 - Une lutte à couteaux tirés pour les jeux d’argent
Jeudi 1 mai 2014 - Les casinos suisses critiquent le projet de nouvelle loi sur les jeux d'argent
Dimanche 9 septembre 2012 - La manne des casinos a un arrière-goût amer
Jeudi 1 mars 2012 - Un casino pour Zurich
Jeudi 26 janvier 2012 - FSC - Communiqué de presse
Mercredi 2 février 2011 - Fin du bras de fer juridique autour des Tactilo
Samedi 8 janvier 2011 - Les machines à sous sans tabac font perdre 10 millions à l’AVS
Lundi 10 mai 2010 - Casinos suisses: Plus de 3'400 millions de francs d'impôts depuis leur ouverture en 2002/03
Jeudi 27 aoűt 2009 - Casinos illégaux en ligne: fronde des cantons
Jeudi 23 avril 2009 - Le Conseil fédéral veut autoriser les jeux de hasard sur internet
Jeudi 19 juin 2008 - Lutte contre le jeu: un financement des casinos est demandé
Jeudi 8 mai 2008 - Bilan 2007 des casinos : 5 millions de joueurs ont dépensé 908 millions CHF
Mardi 22 mai 2007 - Les machines à sous dopent les casinos suisses
Jeudi 11 janvier 2007 - Bienne : Le maire a un projet en poche
Mardi 9 janvier 2007 - La Commission des maisons de jeu interdit les appareils de type "Tactilo"
Mardi 5 septembre 2006 - Château d’Ouchy: gros travaux à huis clos pour un beau casino
Samedi 8 juillet 2006 - «Les Romands sont très joueurs»
Lundi 8 mai 2006 - Comment un joueur compulsif interdit de casino a replongé à cause du Tactilo
Lundi 8 mai 2006 - Le Château d’Ouchy pourrait devenir un casino
Lundi 20 février 2006 - Jackpot à cinq millions!
Vendredi 7 octobre 2005 - Controverse autour des jeux de type "Tactilo"
Vendredi 24 juin 2005 - Les casinos de Suisse affichent un bon bilan
Mardi 28 décembre 2004 - C'est la fin pour les 6.000 machines à sous dans les cafés suisses
Dimanche 5 décembre 2004 - Le «Tactilo» perd une manche devant le Tribunal fédéral.
Jeudi 17 juin 2004 - Les «Tactilos» provisoirement interdits en Suisse alémanique.
Mardi 6 avril 2004 - Les casinos suisses ont connu une année 2003 fructueuse.
Lundi 17 novembre 2003 - Les victimes de la frénésie du jeu se multiplient.
Dimanche 17 aoűt 2003 - Les machines à sous au cœur d’une guerre du jeu.
Samedi 29 mars 2003 - Levée de boucliers contre le projet de loi sur les loteries.
Dimanche 28 octobre 2001 - «La Confédération a flingué les casinos qui avaient des buts d'utilité publique»