Les applis de trading, nouveau piège pour les accros du jeu

Lundi 20 juin 2022

Il n’a jamais été aussi facile de jouer avec des applications pour investisseurs. Les centres de conseil en termes d’addictions tirent la sonnette d’alarme.

En Suisse, environ 250 000 personnes sont considérées comme des joueurs problématiques ou pathologiques. «Une part croissante d’entre elles sont aussi ou exclusivement des spéculateurs boursiers», explique lundi, au «Tages-Anzeiger», Christian Ingold, chargé de cours en promotion de la santé et en prévention à la Haute école des sciences appliquées de Zurich. Selon lui, ces gens achètent et vendent des produits financiers en quelques minutes ou quelques heures. Il ne serait pas rare qu’ils perdent ainsi beaucoup d’argent, à plus forte raison en période de baisse des cours comme actuellement.

Selon les spécialistes, la dépendance au trading est devenue un problème majeur, ces deux dernières années, en raison des applications disponibles en permanence sur les smartphones. Le commerce – surtout celui des cryptomonnaies très fluctuantes – conduirait, selon eux, à des montagnes russes émotionnelles.

Mettre en garde contre les risques

Le centre de traitement des addictions Radix, à Zurich, traite actuellement une cinquantaine de personnes dépendantes du trading, presque exclusivement des hommes. Le centre exige désormais que les exploitants d’apps déclarent spécifiquement les risques comme pour les paquets de cigarettes. L’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers devrait par ailleurs mettre en garde les traders dont le comportement est suspect, estime le centre Radix.

Pour l’heure, les efforts politiques dans ce sens font encore défaut. Des efforts qui ne seraient pas dans l’intérêt des courtiers, qui gagnent plus d’argent lorsque les clients font des transactions fréquentes et risquées, écrit le «Tages-Anzeiger». Et contrairement aux casinos, ils ne sont pas tenus d’identifier les accros du jeu, de les bloquer et de leur faire passer des examens psychologiques.

«Soit tu deviens millionnaire soit tu perds tout et tu es un loser»

Interrogé par le quotidien alémanique, un gymnasien souhaitant rester anonyme fait part de son expérience après avoir parié sur les bitcoins: «Quand tu gagnes, les chiffres sur l’application paraissent beaux et verts. Ça te tire vers le haut», dit-il. Son but était d’avoir 100’000 francs sur son compte à sa majorité. Mais à un moment donné, il a fait une transaction désastreuse dont il a encore honte aujourd’hui: «Je n’avais plus qu’une chose en tête: soit tu deviens millionnaire, soit tu perds tout et tu es un loser.»

(source : 20min.ch/ofu)


#Tags

#TRADING #ACTUELLEMENT #QUELQUES #FINANCIERS #MILLIONNAIRE #EXCLUSIVEMENT #ADDICTIONS #APPLICATIONS #ANZEIGER