Les jeux de hasard séduisent depuis toujours

Jeudi 19 mai 2022

Les concessions pour les casinos aujourd’hui sont ce qu’étaient les autorisations de jeu de dés dans les auberges autrefois

Le jeu de hasard a de tout temps exercé une attraction magique sur les hommes. Les jeux de hasard sont présents dans pratiquement toutes les cultures, de l’Antiquité grecque aux Aztèques, en passant par la Chine ancienne. Ils se sont toujours développés parallèlement aux techniques disponibles : alors que nos ancêtres cherchaient la fortune avec des os d’animaux ressemblant à des dés, aujourd’hui, on peut jouer au casino en ligne.

La technologie du hasard

Pendant longtemps, le processus aléatoire en arrière-plan (backend) et l’apparence (frontend) étaient directement liés. Jusqu’à l’époque moderne, les jeux de hasard reposaient en grande partie sur des ustensiles et des mécanismes simples, comme les dés. L’accès à la technique et à la science a été révolutionné à la Renaissance, ce qui a également entraîné des répercussions sur les jeux de hasard .

Les connaissances mathématiques, comme le calcul des probabilités, ont fait du jeu une science, et des entreprises de jeux professionnelles ont pu s’établir. A bien des égards, l’invention des jeux de hasard gérés par des professionnels reflète le développement du secteur bancaire moderne. Il n’est donc pas surprenant que la révolution des jeux de hasard se soit faite au sein des premiers centres financiers de l’actuelle Italie du Nord, de la Belgique ou des Pays-Bas.

Les avancées techniques, comme l’imprimerie notamment, ont permis d’adapter les jeux de hasard à l’échelle, en permettant par exemple la production en série de cartes à jouer ou de billets de loterie. Plus tard, les progrès de la mécanique et l’électrification ont permis l’utilisation à grande échelle de «bandits manchots». Dans ce contexte, il est clair que même la dernière étape de numérisation ne représente qu’une nouvelle avancée technologique.

Argent ou morale ?

Alors que les formes de jeux de hasard sont soumises à des changements techniques, une chose est restée constante : la demande. Cela n’a pas échappé aux dirigeants ou aux autorités ecclésiastiques. De tout temps, les autorités souveraines ont tenté d’influencer les jeux de hasard de leur époque. Ils ont soit tenté de les bannir, soit de les utiliser à leur avantage. Les arguments moraux ont joué un rôle important dans la légitimation des interventions.

Le jeu était souvent présenté comme un péché. L’Eglise protestante en particulier était hostile au jeu et considérait que des forces maléfiques étaient à l’œuvre. Plus tard, le jeu de hasard a également été considéré comme déraisonnable et irrationnel. En outre, il était en contradiction avec l’idéal de l’homme au travail, qui ne devait pas obtenir son succès par le hasard, mais le mériter par ses efforts.

Parallèlement à cette dévalorisation morale, les jeux de hasard étaient également associés à la fraude et à des personnages malfaisants. Les pratiques de jeu déloyales, telles que les dés truqués, posent un problème d’asymétrie d’information. Et les conflits d’argent ou la ruine financière de joueurs à cause de jeux de hasard excessifs étaient un facteur de trouble social. Pour répondre au besoin de sécurité et d’acceptabilité sociale, on est donc régulièrement intervenu dans le domaine des jeux de hasard.

De telles interventions étaient déjà en conflit avec les besoins financiers de l’Etat et des groupes d’intérêts. Les responsables étaient conscients qu’une offre contrôlée des jeux de hasard permettrait d’engranger des bénéfices importants. C’est ainsi que dans certaines villes médiévales, des concessions ont été accordées pour les jeux de dés dans les auberges. Ou alors, l’offre a même été entièrement étatisée. En 1936 par exemple, la ville de Francfort a pris en charge l’exploitation d’une maison de jeux de dés, dont les bénéfices étaient entièrement reversés à la ville.

Le concept de jeux de hasard contrôlés par le souverain a été développé, professionnalisé et redimensionné au fil du temps. En 1638, le «Ridotto», ancêtre des casinos modernes, a ouvert ses portes à Venise. Il s’agissait d’une maison de jeu publique, gérée de manière professionnelle et placée sous la surveillance de l’Etat, et dont les bénéfices profitaient à une classe de nobles appauvris (et donc à l’Etat, qui devait les alimenter).

Encore plus d’argent, de morale ? Ou les deux ?

De nouvelles techniques ont peu à peu permis de redimensionner les jeux de hasard et donc de mieux exploiter leur potentiel. L’imprimerie, par exemple, a contribué au développement des loteries modernes. Les grandes loteries présentent un potentiel fiscal bien plus important que les anciens jeux de table. Il n’est donc pas étonnant qu’elles se soient répandues dans toute l’Europe à partir du XVe siècle.

L’argent des jeux de hasard, désormais abondant, servait à financer les dépenses de l’Etat, les grands projets et les œuvres caritatives. Les gains des loteries servaient par exemple à financer des murs de ville, des ponts ou des mariages royaux. Le lien avec la bienfaisance était particulièrement apprécié, car il permettait de faire d’une pierre deux coups : d’une part, le budget de l’Etat était déchargé des subventions caritatives et, d’autre part, cela a contribué à revaloriser moralement les jeux de hasard.

Aujourd’hui encore, les jeux de hasard rapportent beaucoup d’agent aux caisses de l’Etat, notamment en Suisse. Mais la répartition de l’argent n’est pas optimale. C’est ce qu’a montré Avenir Suisse dans sa dernière étude «Heureux au jeu, malheureux en réglementation», dans laquelle les auteurs proposent une réforme complète.

(source : avenir-suisse.ch/Jürg Müller/Basil Ammann


#Tags

#JEUX DE HASARD #TECHNIQUES #LOTERIES #BENEFICES #EGALEMENT #FINANCIERS #POTENTIEL #CONTRIBUE #FINANCER



Lundi 20 juin 2022 - Un jeu de société pour sensibiliser les jeunes aux jeux d'argent
Samedi 18 juin 2022 - L’organisation des loteries et des casinos doit être dépolitisée
Lundi 6 juin 2022 - Explosion des paris sportifs en 2021
Lundi 30 mai 2022 - Belgique - Pour la 1ere fois, les jeux de hasard en ligne dépassent les jeux dans les casinos
Mercredi 11 mai 2022 - Fin du paradis du jeu à Macao : « Pékin va nettoyer le secteur des casinos »
Samedi 30 avril 2022 - Avenir Suisse critique le système des casinos et des loteries
Mardi 15 février 2022 - «C'est une première suisse!»: La Loterie Romande et les casinos enterrent la hache de guerre
Lundi 31 janvier 2022 - Christian Constantin se rapproche de son casino
Vendredi 14 janvier 2022 - France - Les casinos veulent créer des sites de jeux en ligne
Vendredi 14 janvier 2022 - Belgique - Voici comment quatre croupiers et dix joueurs ont floué le casino de Middelkerke d’environ trois millions d’euros
Vendredi 22 octobre 2021 - Stadtcasino Baden se retire de Davos
Vendredi 2 avril 2021 - La Suisse se cherche son premier champion de poker
Jeudi 1 avril 2021 - Belgique - Le propriétaire des casinos de Spa et de Namur est à vendre
Mardi 30 mars 2021 - Playtech s'associe à Casinò Lugano SA en Suisse
Mardi 23 juin 2020 - Des joueurs de casinos suisses en ligne sur la paille, une enquête ouverte
Lundi 27 mai 2019 - Campione d'Italia, le plus grand casino d'Europe, a fermé
Lundi 25 juillet 2016 - Près de 50'000 joueurs exclus des casinos en Suisse
Jeudi 29 janvier 2015 - Jeux d'argent : la Suisse confirme son statut d'exception européenne
Mercredi 29 octobre 2014 - Les jeux de hasard illégaux fleurissent en Suisse
Mardi 2 juillet 2013 - Des jeux automatiques bientôt interdits par la Confédération
Mercredi 15 mai 2013 - Branche des casinos en 2012: nouveau recul des chiffres d’affaires, deux nouveaux casinos
Dimanche 9 septembre 2012 - La manne des casinos a un arrière-goût amer
Lundi 2 juillet 2012 - Berne veut bloquer l’accès aux cybercasinos
Vendredi 29 juin 2012 - La crise frappe aussi les casinos - moins d'argent pour l'AVS
Mardi 12 juillet 2011 - Employés filmés à leur insu? Une enquête vise le casino de Meyrin
Vendredi 24 juin 2011 - La CFMJ tire un bilan positif de l'année 2010
Vendredi 24 juin 2011 - Casinos Suisse 2010: nouveau recul des revenus à 868,7 mio CHF
Vendredi 13 mai 2011 - Mauvaise passe pour les maisons de jeux suisses
Vendredi 2 juillet 2010 - CFMJ : publication du rapport annuel
Mercredi 2 juin 2010 - Les tournois de poker « Texas Hold'em » sont des jeux de hasard
Lundi 10 mai 2010 - Casinos suisses: Plus de 3'400 millions de francs d'impôts depuis leur ouverture en 2002/03
Lundi 1 mars 2010 - Appareils de jeu "Tactilo" : la CFMJ recourt au Tribunal fédéral
Vendredi 23 octobre 2009 - La Fédération suisse des casinos recourt au Tribunal fédéral
Jeudi 27 aoűt 2009 - Casinos illégaux en ligne: fronde des cantons
Mercredi 1 juillet 2009 - Le jeu de poker reste autorisé, les casinos pleurent
Jeudi 25 juin 2009 - L'addiction aux jeux de hasard coûte cher
Jeudi 4 juin 2009 - Activité de la CFMJ en 2008
Jeudi 23 avril 2009 - Le Conseil fédéral veut autoriser les jeux de hasard sur internet
Mercredi 10 septembre 2008 - Pas d'interdiction provisoire des tournois de poker "Hold'em"
Lundi 17 décembre 2007 - Des tournois de poker peuvent être légaux
Vendredi 12 janvier 2007 - Interdiction des Tactilos: les cantons se rebellent
Mardi 9 janvier 2007 - La Commission des maisons de jeu interdit les appareils de type "Tactilo"
Lundi 26 juin 2006 - Les casinos se portent bien: produit en hausse de 105 millions
Lundi 20 février 2006 - Jackpot à cinq millions!
Jeudi 21 juillet 2005 - Escor licencie soixante-deux personnes.
Vendredi 24 juin 2005 - Les casinos de Suisse affichent un bon bilan
Mardi 12 avril 2005 - Jackpot pour les casinos suisses
Mercredi 30 mars 2005 - Interdiction des bandits manchots dans les établissements publics.
Mardi 28 décembre 2004 - C'est la fin pour les 6.000 machines à sous dans les cafés suisses
Dimanche 5 décembre 2004 - Le «Tactilo» perd une manche devant le Tribunal fédéral.
Vendredi 26 novembre 2004 - Les machines à sous en tête des dépendances liées au jeu.
Jeudi 17 juin 2004 - Les «Tactilos» provisoirement interdits en Suisse alémanique.
Mardi 2 décembre 2003 - Jeu «sporttip»: la Fédération suisse des casinos porte plainte.
Dimanche 17 aoűt 2003 - Les machines à sous au cœur d’une guerre du jeu.
Samedi 29 mars 2003 - Levée de boucliers contre le projet de loi sur les loteries.

https://www.avenir-suisse.ch/fr/les-jeux-de-hasard-seduisent-depuis-toujours/
https://avenirsuisse.imgix.net/production/uploads/2022/05/2022-04_Swisslos_Abb-05_fr-scaled.jpg?auto=compress%2Cformat&ch=Save-Data&dpr=1&fit=max&w=808&s=4964c5e98c740014a7e53668ca7795e3
https://www.avenir-suisse.ch/fr/publication/heureux-au-jeu-malheureux-en-reglementation/