Les machines à sous raflent la mise à Fribourg.

Mardi 14 décembre 2004

Les députés fribourgeois ont décidé, mardi, de libéraliser le secteur des jeux dans le canton.

La mise maximale passe de deux à cinq francs par partie et par appareil. Les gains ne sont plus limités et le nombre d'appareils de jeux passe de deux à dix par salon de jeux.

Les députés ont largement confirmé les options prises lors de la première lecture, en novembre, donnant ainsi le feu vert à une libéralisation accrue du secteur des jeux à sous dans le canton de Fribourg. Ce dernier est déjà le seul, parmi les 13 cantons romands, à autoriser les jeux à sous en dehors des casinos.

Compte tenu de ces circonstances, le Conseil d'Etat aurait voulu maintenir le statu quo à quelques changements près. Il préconisait le maintien de la mise maximale à 2 francs ainsi que des gains limités à 50 francs. Comme concession au secteur des jeux, il recommandait le passage de deux à cinq machines par salon de jeux et la suppression de la clause du besoin.

Selon cette dernière, une patente d'exploitant de salon de jeux ne pouvait être accordée que pour une commune de plus de 3000 habitants; une patente supplémentaire pouvait être octroyée par tranche de 5000 habitants en plus. Le gouvernement n'a été suivi que sur la suppression de la clause du besoin.

Mais les choses ne sont pas allées sans revirement. Au cours de débats passionnés, les députés ont d'abord, en deuxième lecture, renversé la vapeur et soutenu la version plus restrictive du Conseil d'Etat. Avant de passer à la 3e lecture et de revenir, après un nouveau revirement, à la première lecture.

(source : tsr.ch/RSR/agences)


#Tags

#CASINO FRIBOURG #SUPPRESSION #REVIREMENT #PREMIERE #HABITANTS #MAXIMALE #OCTROYEE #SUPPLEMENTAIRE #ACCORDEE