Swiss Casinos «Nous avons passé les 200 millions de recettes, une première pour un casino en Suisse»

Mardi 21 mars 2023

Média : Swiss Casinos

Marc Baumann, de Swiss Casinos, est l’invité de «Be to B», l’émission réalisée par LFM TV et «L’Agefi».

Frédéric Lelièvre L’invité: Marc Baumann

Sa fonction: CEO

Son entreprise: Swiss Casinos

- Contraints de fermer pendant une bonne partie de la pandémie, les casinos suisses voient les joueurs progressivement revenir aux tables de jeux et autres machines à sous. «L’an dernier, nous avons retrouvé 75% de la clientèle de 2019», observe Marc Baumann. Invité de «Be to B», le directeur de Swiss Casinos annonce que son groupe, le plus grand opérateur helvétique, a néanmoins vu ses recettes dépasser les 200 millions de francs: «Je crois que c’est une première en Suisse.» Le chiffre exact est 209 millions.

- Ce bon résultat provient des jeux en ligne. La plateforme numérique de Swiss Casinos a ouvert fin 2019, à la faveur d’un changement de loi. Ses recettes ont atteint 60 millions de francs l’an dernier. L’année qui a précédé le Covid, le groupe qui gère les casinos de Pfäffikon, Saint-Gall, Schaffhouse et Zurich, avait réalisé 180 millions de francs. Cela confirme que l’activité des maisons de jeux physiques reste inférieure à ce qu’elle était avant la pandémie.

- Les activités numériques offrent à Marc Baumann une série de données sur ses clients. Il constate ainsi que «les Suisses romands sont plus joueurs que les Suisses alémaniques». Ils sont plus nombreux à jouer, compte tenu de la taille de la population, et tendent à parier un peu plus que leurs voisins d’outre-Sarine.

- Par ailleurs, les joueurs qui fréquentent le casino numérique s’y rendent une vingtaine de fois par semaine, pour cinq à dix minutes. Les montants pariés sont six fois inférieurs à ceux misés dans les salles de jeux, détaille encore Marc Baumann. Enfin, le web permet aussi un contrôle «beaucoup plus fort» des joueurs pour prévenir la dépendance. Quelque 80.000 personnes en Suisse sont d’ailleurs interdites de jeu, rappelle le Zurichois.

- Les bons chiffres de l’an passé ont aussi profité à l’AVS. Swiss Casinos lui a «versé 92 millions de francs, ce qui fait de nous une entreprise sociale», sourit-il. Ce versement est contraint par la loi.

- Cette année, Marc Baumann espère obtenir une cinquième concession de la part des autorités fédérales, qui doivent les renouveler pour 2025. Récemment dans «Be to B», le responsable de Crans-Montana Tourisme rappelait l’importance du renouvellement du casino pour l’attractivité de la station. Toutes les maisons de jeu ne sont pourtant pas forcément rentables. Swiss Casinos souhaite ainsi renoncer à celle de Schaffhouse, où il est présent depuis 20 ans, mais y a perdu «11 millions en tout». A la place, Marc Baumann espère en obtenir une nouvelle à Oftringen, non loin de Bâle, et une autre à Winterthour. Et en Suisse romande? «On aurait eu une très belle place ici [à Lausanne] mais la ville ne le voulait pas. Nous y avons donc renoncé.»

(source : agefi.com)




Le casino de Schaffhouse autorisé à poursuivre son activité jusqu’à la fin de mars 2026 au plus

Berne, 14.06.2024 - Le Conseil fédéral a accepté lors de sa séance du 14 juin 2024 de [...]

Swiss Casinos nouveaux membres de l'Association Suisse des Casinos

Le plus grand groupe de casinos de Suisse rejoint l'Association des Casinos. Swiss Casinos est [...]

Secteur des casinos 2023/2024

Communiqué de presse Secteur des casinos 2023/24 La branche des casinos tire un bilan [...]

Un élu s’étonne d’une pub Swiss Casinos tournée dans les TL

Le socialiste Samuel de Vargas va interpeller la Municipalité, qui a refusé l’implantation [...]

SYNOT Games forge une alliance palpiptante dans l'igaming avec l'opérateur Suisse Pfaffikon

SYNOT Games est ravi d'annoncer un partenariat stratégique avec Swiss Casinos, un opérateur [...]