Une ligne téléphonique gratuite pour lutter contre l'addiction au jeu

Mercredi 12 mai 2010

DÉPENDANCE | En Suisse, environ 30'000 personnes sont dépendantes au jeu. Les cantons latins vont s'attaquer au mal.

Les cantons romands, le Tessin et le Jura bernois veulent lutter contre la dépendance au jeu. Une campagne d’affichage sera lancée du 17 au 23 mai prochain et une ligne téléphonique gratuite permettra de répondre aux questions. En Suisse, 120.000 personnes sont considérées comme joueurs excessifs.

Cette problématique est un sujet tabou, qui reste le plus souvent caché, a communiqué mercredi le Programme intercantonal de lutte contre la dépendance au jeu (PILDJ). Pourtant, une personne sur cinq connaît quelqu’un dans son entourage qui rencontre des problèmes de jeu et on estime à 30.000 le nombre de personnes dépendantes aujourd’hui en Suisse.

Si le jeu est un plaisir pour 98% de la population, pour certains le jeu est aussi devenu un acte compulsif. Les joueurs pathologiques consultent en moyenne seulement cinq ans après les premières difficultés et présentent des situations sociales, sanitaires et financières très graves. Pas moins de 92% des joueurs qui consultent sont endettés, un quart d’entre eux sont divorcés ou séparés et dans 93% des cas le jeu est à l’origine de la perte de leur emploi.

La Suisse est le pays qui possède à ce jour la plus forte densité de casinos en Europe. De plus, les jeux de loteries et paris, le succès du poker Texas hold’em et la connectivité à Internet renforcent cette offre importante en matière de jeux d’argent.

Cette campagne de prévention sur les jeux d’argent sera lancée dans les trois langues dans toute la Suisse latine. La ligne téléphonique 0800 801 381, gratuite et anonyme, disponible 24h/24h, répondra à toutes les questions relatives au jeu excessif. Les demandes de prise en charge sont orientées vers les centres spécialisés de chaque canton. Un site Internet est aussi à disposition.

Le PILDJ est un programme des six cantons romands, financé par une partie de la taxe de 0,5% du revenu brut des jeux (RBJ) imposée aux entreprises de loteries et paris sportifs. Ce fonds est entièrement destiné à la prévention et la lutte contre la dépendance au jeu dans les cantons. Les cantons de Berne et du Tessin ont décidé de s’associer également à cette campagne.

Site internet : sos-jeu.ch

(source : 24heures.ch/AP)


#Tags

#SOS-JEU.CH #DEPENDANCE #PERSONNES #CAMPAGNE #INTERNET #PROGRAMME #PREVENTION #CONSULTENT #LOTERIES